La dévitalisation, un acte irréversible.

Pourquoi il ne faut pas dévitaliser vos dents

éviter la dévitalisation

La dévitalisation, qui consciste à retirer le paquet vasulo-nerveux de la chambre pulpaire de la dent à pour conséquence la mort de l'organe dentaire.

La littérature scientifique nous rapporte qu'une dent sur deux dévitalisée est extraite au cours de la vie du patient. Soit par cause de fracture, soit par cause de foyer infectieux se dévellopant au bout de la racine. En effet, une dent dévitalisée s'assèche et peut potentiellement beaucoup plus casser qu'une dent vivante qui en plus bénéficie d'un potentiel de régéneration.

Choisir de faire dévitaliser une dent lorsque celle ci est devenue trop douloureuse est un choix court termiste et de surcroit irreversible. Il est impératif de conserver ses dents vivantes pour se donner le plus de chance possible de les conserver au long de la vie.

Pour ce faire, nous utiliserons de la BIODENTINE dans le cas d'une lésion trop proche du nerf. Cette technique de travail s'apparente à une dentisterie moderne car conservatrice. Dans les cas les plus avancé de rage de dents, nous parvenons à stabiliser la vitalité de l'organe dentaire dans 50 % des cas.

Voir éviter la dévitalisation.